Sakassou

I-Présentation générale
-Région : Gbêkê
-Commune : Sakassou
-Population : 48 540 habitants (R.G.P.H 98)
-Superficie : 1 820 Km2 (Rapport d’expertise de la JICA 2013)
-Situation: La commune de Sakassou est située dans la Région de Gbêkê, dans le département et la sous – préfecture du même nom. Elle est l’une des 61 localités érigées en communes de plein exercice par le décret n° 95 – 942 du 13 décembre 1995. Elle est limitée à l’Est et au nord par les villes de Djébonouan et Bouaké, au sud par le département de Tiébissou à l’ouest par un lac qui la sépare de Bouaflé et le département de Béoumi.
La commune de Sakassou compte 56 villages et sa population est composée, en plus des autochtones Baoulé, des allochtones originaires des différentes régions de Côte d’Ivoire avec une majorité de Malinkés et des étrangers de la sous – région, notamment les Béninois, les Burkinabés, les Ghanéens, les Maliens, les Nigérians etc.


II-Historique
Le peuple Baoulé, fuyant les guerres fratricides du 18ème siècle de “ Aha “ ou le Ghana actuel à la recherche d’une terre d’asile, se retrouva sur le territoire de la Côte d’Ivoire actuelle après avoir traversé le fleuve Comoé. L’on raconte que la Reine ABLA POKOU et sa suite arrivèrent sur les bords de ce fleuve en crue, poursuivis par l’ennemi ; là, le grand oracle du peuple, appelé KOMIENANTI, annonça que le génie de l’eau demandait le sacrifice d’un enfant paré d’or. Et la Reine qui n’avait pas connu la maternité demanda l’enfant de sa sœur pour ce sacrifice ; ce que celle – ci accepta. Après l’exécution de ce sacrifice, l’eau se retira miraculeusement et des rochers apparurent sur lesquels les baoulé firent la traversée.Une fois de l’autre côté de la rive, la Reine s’exclama : « Eh, ba oulè ti kpaho », c'est-à-dire, « comme il est bon d’enfanter » ! Le Ba oulè est devenu Baoulé par déformation. Le nom initial des Baoulé à “ Aha “ ou au Ghana actuel étant “ Ôyôkô “, devenu aussi “ Kôtôkô “ par déformation. On entend dire aujourd’hui, Baoulé Kôtôkô, Agni Kôtôkô, N’zima Kôtôkô, ou Akan Kôtôkô.


III-Economie
Comme activités économiques pratiquées à Sakassou, on note surtout le commerce à travers des boutiques, un marché central et de quartiers ainsi que de petits métiers.
-Le transport en commun est une autre activité qui connaît une certaine vitalité avec la desserte des villages et des villes tant voisines que lointaines telles Yamoussoukro, Abidjan, Divo, Gagnoa, Soubré, San Pédro etc.
Comme autre activité génératrice de revenus, la riziculture sur le périmètre des bas – fonds de la loka autour duquel fonctionne une coopérative, CORISAK (Coopérative des Riziculteurs de Sakassou).
-La culture de l’anacarde qui a supplanté aujourd’hui le café et le cacao est en forte progression. Grâce au barrage agro pastoral sur la Loka, les activités de pêche et d’élevage connaissent un développement.
Enfin, au plan des infrastructures, on note un lycée d’enseignement public ainsi que deux collèges privés. Quelques opérateurs économiques sont à signaler. Ce sont des commerçants, des entrepreneurs, des restaurateurs, des exploitants forestiers, des boulangers, etc.


IV-Budget 2014
Le budget primitif de l’exercice 2014 de la commune de Sakassou était de : cent vingt millions quatre cent quatre vingt treize mille francs (120 493 000) francs.
Après sa modification au cours de l’exercice, ce budget est passé à : cent vingt sept millions cinq cent cinquante neuf mille francs (127 559) francs


V-Contacts


Maire de la Commune de Sakassou
-Nom : KOUADIO Kouamé Eugène
-Mobile : 05-92-59-62 / 03-10-37-06 / 09-06-46-96


Secrétaire Général de la Mairie de Sakassou
-Nom : DRO Zegbé Bamba
-Mobile : 05-33-86-08 / 77-71-30-54 / Email : drozgb@yahoo.fr


VI – AUTRES INFORMATIONS


Il est important de noter que la Commune de Sakassou a été sinistrée par la grave crise socio – politique qu’a connue le pays en 2002. Avec la reprise des activités en zone C.N.O depuis 2007, les autorités municipales sont à la tâche pour promouvoir le développement malgré la faiblesse des ressources qui constitue un obstacle important dans l’exécution des différents projets.