Actualités

Côte d’Ivoire / Mayo : Célébration de la Journée Internationale de la Femme


Mme Laure Donwahi et Mme Mariame Bédié comblent les femmes de la Nawa.

L’édition 2018 de la Journée Internationale de la Femme ou Journée des Droits des femmes a été célébrée, dans la région de la Nawa, le samedi 10 mars dernier à Mayo. En effet, ne voulant pas rester en marge de cette dynamique mondiale, c’est dans une ambiance festive que les femmes, venues des quatres départements de la Nawa, se sont retrouvées à la place Charles Bauza Donwahi de Mayo pour la célébration de cette 41ème édition. Cette Journée où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations dans de nombreux pays à travers le monde est le point de ralliement de leurs efforts, un moment de convivialité et d’échanges pour faire front commun afin de promouvoir leur autonomisation et l’égalité des genres. C'est donc un jour de grande mobilisation des femmes pour un avenir plus équitable, une occasion pour elles de préparer l'avenir et les opportunités qui attendent les futures générations de femmes.

Après le défilé de différentes associations féminines de la région, la présidente de l’Union des Femmes de la Région de la Nawa (UFRN), Mme Laure Donwahi, Maire de Mayo, et la marraine de cette journée, Mme Mariame Koné-Bédié, Directrice Générale du Groupe des Exportateurs (GEPEX), ont tour à tour traduit leur confiance aux femmes en tant qu’agents de développement et transformé la célébration en une foire aux dons. Au total, c’est 7.000.000 de francs CFA qui ont été distribués. Une partie des dons est en nature et l’autre en numéraire. 4.000.000 de Francs cfa ont été remis par la marraine dont 2.000.000 à diverses associations féminines de la commune de Mayo et 2.000.000 à l’UFRN. La présidente de l’Union, quant à elle, a remis une broyeuse d’une valeur de 2.000.000 de francs CFA à la fédération des Femmes de Méagui et une centaine de complets de pagnes aux femmes des départéments de Buyo, Guéyo et Soubré.

Elle a profité de cette célébration pour traduire toute sa gratitude au président de la république pour tout ce qu’il a fait pour les femmes depuis son accession au pouvoir : « Je voudrais saisir cette opportunité pour saluer solennellement les réformes significatives et les avancées appréciables réalisées par le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, dans le cadre de la promotion de la Femme. Il a beaucoup fait pour l’amélioration des conditions de vie des Femmes de notre pays. Grâce à sa volonté et à son soutien, la promotion de la Femme est devenue une priorité nationale » a déclaré le maire de Mayo qui reconnait tout de même que beaucoup reste encore à faire. Car des régressions voire des préjugés et discriminations ont tendance à s’intensifier, compromettant les efforts pour la promotion du genre et l’émancipation des femmes.

Mme Laure Donwahi a également salué la pertinence du thème de cette année ; thème qui exige une « inclusion financière pour l’autonomisation de la Femme et de la Jeune Fille en milieu rural» et qui, selon elle, « engage à une forte solidarité en faveur des femmes issues milieu rural. Car n’oublions pas que ce sont elles qui assurent l’essentiel de la production alimentaire. Malheureusement, elles n’ont pas accès aux financements adaptés à leurs besoins pour leur permettre de mener au mieux leurs activités. » a-t-elle dit.

Consciente de la situation de précarité dans laquelle se trouvent ses sœurs des zones rurales et déterminée à instaurer un changement dans leurs conditions de vie, elle a décidé d’entretenir une relation étroite avec les associations féminines pour les accompagner dans leurs ambitieux projets. L’année dernière, elle a apporté une aide financière de 2.000.000 de francs CFA à 4 associations féminines soit 500.000 pour chaque association pour mener des activités génératrices de revenus. Après les témoignages rendus au cours de la cérémonie par les responsables desdites associations de l’utilisation de ces aides financières reçues, la mécène des femmes de la Nawa a tenu à exprimer ses sentiments : « Je puis vous dire que je suis heureuse de constater qu’elles en ont fait bon usage et font la fierté de notre union. J’ai foi en elles et en leur potentiel et je leur réitère tout mon soutien. Je les encourage à persévérer, à demeurer courageuses et volontaires pour continuer d’être des exemples pour nos jeunes soeurs et pour d’autres associations féminines.»

A sa suite, la marraine, Mme Mariame Bédié, a prodigué des conseils avisés aux femmes présentes à la cérémonie. Pour elle, « toute femme se doit de travailler pour être un modèle pour ses enfants. Toute femme qui a les moyens et la santé nécessaires pour réussir une tâche doit aller au bout de cette tâche car elle sera un exemple pour les futures générations. Lorsque vous recevez les dons, je souhaiterais que vous en preniez grand soin. Ça encourage les personnes à vous donner encore plus. Apprenez à économiser, à mettre de côté pour pouvoir réaliser vos rêves. Vous verrez que petit à petit vous serez capables de soulever des montagnes à condition d’être solidaires. Continuez sur la voie de la solidarité, la Côte d’Ivoire, pays de paix, en a besoin. Elle a besoin que toutes ses filles, ses femmes et ses mères soient rassemblées. Elle a besoin que tout le monde fasse la paix. Elle a besoin que nous restons unies jusqu’au bout pour parvenir au développement.» a-t-elle conseillé.

Notons que le Ministre des Eaux et Forêts, Monsieur Alain-Richard Donwahi, par ailleurs Président du Conseil Régional de la Nawa, le chef provincial de la Région de la Nawa, Kiffy Zié Zobré et une forte délégation du Conseil régional de la Nawa, ont rehaussé cette cérémonie de leur présence, démontrant toute l’importance qu’ils accordent au bien-être et au développement de la Femme. Cette cérémonie a pris fin par la prestation de plusieurs artistes dont la comédienne Akoss venue spécialement d’Abidjan pour égayer ses sœurs de la Nawa, la troupe théâtrale ``Le Centre des Arts de Soubré ´´ et le surdoué artiste musicien Lamtey qui a encore fait montre de son talent, confirmant ainsi tout le bien que l’on dit de lui.

Bellone Miézan


Voir toutes les actualités